Le recyclage des batteries de véhicules électriques

27 septembre 2022
batterie voiture électrique

 

Depuis une dizaine d’années, les voitures électriques gagnent du terrain, encouragées par les autorités qui souhaitent des modes de déplacement plus respectueux de l’environnement. Une batterie vieillissante est la principale raison d’une voiture électrique à bout de souffle. Mais que devient la batterie lorsqu’elle est n’est plus assez efficace pour faire avancer le véhicule ? Contrairement à ce qu’on pourrait penser, elles sont massivement recyclées. Comment se passe le recyclage d’une batterie de voiture électrique ? Pourquoi est-ce important ? On fait le point dans l’article qui suit.

 

Recyclage de batteries de voitures électriques : que dit la loi ? 

La batterie est l’élément le plus important de la voiture électrique. Elle peut fonctionner pendant une dizaine d’années, en fonction de la technologie utilisée et du comportement de l’automobiliste. Pour les personnes qui se demandent ce que deviennent les batteries de voitures électriques une fois usées, il faut savoir que la directive européenne 2006/66/CE et l’article R543-130 du code de l’environnement en France imposent au constructeur de recycler leurs batteries défaillantes. Ils les confient pour cela le plus souvent à des entreprises agréées. 

A souligner également que les entreprises de recyclage doivent consigner toutes les opérations effectuées sur le registre national des piles et accumulateurs tenus par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME). 

 

Comment se passe le recyclage d’une batterie lithium-ion ? 

La batterie lithium-ion est la technologie privilégiée par les constructeurs de véhicules électriques. On considère qu’une batterie doit-être remplacée lorsqu’elle n’a plus que 70 % de capacités de conservation de l’énergie. Cela se produit en général au bout de 10 ans. 

Une batterie qui ne fonctionne plus est démontée par des professionnels, ouverte puis testée pour juger de son niveau d’usure. Si une batterie lithium-ion n’est plus assez puissante pour propulser une voiture électrique, elle peut être utilisée pour stocker de l’énergie renouvelable produite par une entreprise ou un particulier par exemple. Autrement, elle est démantelée pour effectuer le recyclage de ses composants.

Lorsqu’une batterie de voiture électrique est trop endommagée et qu’elle rejoint une entreprise de recyclage agréée, elle est tout d’abord déchargée, puis dévêtue de son enveloppe plastique et électronique. Ensuite, les cellules retenues dans les cœurs de la batterie sont broyées en une poudre dont on extrait les différents métaux. Les techniques utilisées sont la pyrométallurgie (le feu) ou l’hydrométallurgie (la chimie).

Ce sont ces métaux qui sont ensuite réutilisés. Les déchets résiduels sont eux placés dans des décharges spécifiques, elles-aussi agréées. 

Bon à savoir : la loi oblige les entreprises de recyclage agréées à valoriser au moins 50 % du poids d’une batterie de voiture électrique. 

 

Quels sont les enjeux du recyclage de batteries lithium-ion ? 

Les enjeux du recyclage de batteries lithium-ion destinées au fonctionnement de voitures électriques sont multiples. Les constructeurs rencontrent d’une part une pénurie de certains composants comme le cobalt. Le recyclage vient donc pallier ce manque. 

L’extraction des éléments qui composent une batterie lithium-ion est de plus difficile à extraire. Cela exige de grandes ressources matérielles et humaines. Le recyclage est l’occasion de réduire les pollutions et les émissions de CO2 qui résultent de leur extraction. 

L’enjeu est donc écologique, à une période où il est important d’agir à tous les niveaux.

 

Les mobilités douces également concernées 

Le recyclage de batteries ne concerne pas uniquement les voitures électriques. Les batteries de vélos électriques peuvent elles aussi être envoyées à des professionnels lorsqu’elles sont usées. Ils les reconditionnent alors et effectuent une véritable remise à neuf.