L’évolution du recyclage des batteries lithium en Europe

31 mai 2022

 

Le développement des nouvelles technologies, des objets nomades et principalement des véhicules électriques impliquent le stockage d’énergie au lithium, ce qui a pour conséquence l’augmentation du nombre d’accumulateurs en fin de vie.

Ces batteries lithium peuvent être réutilisées pour d’autres applications, notamment celles des voitures électriques. Nous l’évoquions dans un article précédent : La seconde vie des batteries de véhicules électriques. 

Les constructeurs automobiles préconisent de remplacer une batterie lithium, lorsqu’elle ne possède plus que 70% de ses capacités. En revanche, si la batterie lithium ne dispose plus assez de performance de stockage, elle est alors recyclée. Au vu de la richesse de la composition des batteries lithium, il est nécessaire d’augmenter le taux de recyclage.

D’après les prévisions, 30 millions de véhicules électriques seront en circulation en Europe d’ici 2030. Ces voitures étant écologiques, il est indispensable de limiter l’empreinte carbone de leurs batteries lithium-ion.

 

Des batteries plus durables

Le Parlement européen met aujourd’hui en oeuvre une mise à jour de la directive sur les batteries afin d’optimiser leur fin de vie par la réutilisation, le reconditionnement ou le recyclage.

L’Europe souhaite produire des batteries, mais également les recycler afin de réutiliser les matériaux qui les composent. En effet, la Commission européenne a déjà présenté une réglementation dans le contexte du plan d’action pour l’économie circulaire. Cette norme pourrait voir le jour à partir de 2030 afin de rendre la fabrication et la fin de vie des batteries plus vertes et durables. Elle imposerait des taux minimum de cobalt, lithium et nickel recyclés dans les batteries lithium notamment celles des véhicules électriques. Ainsi, les mobilités électriques deviendraient davantage durables.

D’après la Commission européenne, « Cela signifie des batteries qui sont produites avec la plus faible incidence possible sur l’environnement, à l’aide de matériaux qui ont été obtenus dans le plein respect des droits de l’homme ainsi que des normes sociales et écologiques ».

 

Une grande usine de recyclage des batteries en Europe 

L’usine de recyclage des batteries Hydrovolt située dans le sud de la Norvège vient d’entrer en fonction. Elle est issue de la collaboration entre l’entreprise Hydro et Northvolt et pourrait traiter 12 000 tonnes de batteries par an, ce qui représenterait 25 000 batteries de voitures électriques recyclées. Aujourd’hui, Hydrovolt a la capacité de gérer le volume des batteries présentes en Norvège. Cependant, l’usine a pour intention d’augmenter à l’avenir la capacité de recyclage afin d’accueillir des flux plus importants.

Hydrovolt traite le cuivre, le plastique et l’aluminium ainsi que la masse noire qui englobe les composants des batteries lithium-ion : le nickel, le cobalt et le lithium. Northvolt a pour objectif de concevoir de nouvelles batteries et d’utiliser 50% de matériaux en seconde vie au cours des années à venir.