Une importante mine de lithium dans l’Allier

2 novembre 2022
Mine lithium

 

Il sera l’un des plus grands projets d’extraction de lithium en Europe. La France pourrait-elle devenir un futur leader européen du lithium ? 

Imerys, leader mondial des spécialités minérales pour l’industrie a annoncé le 24 octobre dernier, un important projet d’exploitation de lithium dans l’Allier. 

Ce projet nommé Emili (Exploitation de MIca Lithinifère par Imerys) devrait commencer à produire de l’hydroxyde de lithium à partir de 2028.

« Une fois le projet Emili mené à bien, il devrait fournir une source domestique durable et compétitive d’approvisionnement en lithium pour les constructeurs automobiles français et européens et contribuerait largement à relever les défis de la transition énergétique.», Alessandro Dazza, Directeur général d’Imerys

En effet, le lithium est un métal stratégique, indispensable à la fabrication des batteries lithium-ion et de ce fait au développement des véhicules électriques. Aujourd’hui, les constructeurs automobiles sont extrêmement dépendants des importations de lithium. 

Ce projet majeur permettrait à la France d’alimenter ses besoins en lithium et de répondre à ses ambitions en matière de transition énergétique. « L’exploitation d’Imerys permettra de couvrir plus d’un quart des besoins des futures gigafactories françaises […] », Roland Lescure, Ministre Délégué à l’Industrie

Le projet Emili est soutenu par le Gouvernement. Son objectif est de construire une indépendance stratégique, en réduisant les importations de lithium.

Le gisement se situe à Echassières en Auvergne-Rhône-Alpes. Il constituera visiblement le second plus grand site d’extraction de lithium en Europe. Lorsque la production débutera, dans les 5 années à venir, ce projet impliquera la création de 1000 emplois directs et indirects.

 

Un gisement important

Le site de Beauvoir produit déjà du kaolin depuis la fin du 19e siècle pour la céramique, quant au lithium, il avait déjà été découvert sur ce site dans les années 60. Des sondages plus récents ont confirmé la présence de lithium. 

En 2022, de nombreux sondages effectués jusqu’à 250 mètres de profondeur ont permis de déterminer la teneur en lithium du massif et l’attractivité de ce gisement.

Ces analyses confirment donc que le gisement offre des quantités et des concentrations de lithium intéressantes. Il permettrait une production de 34 000 tonnes d’hydroxyde de lithium, chaque année, et ce durant minimum 25 ans.

Après avoir été extrait, puis traité, ce métal sera principalement utilisé pour la fabrication de batteries à destination des voitures électriques. En effet, une fois le projet totalement opérationnel, il permettra de produire près de 700 000 batteries de véhicules électriques par an. 

L’exploitation de cette mine permettrait de répondre à l’objectif fixé, de produire 2 millions de véhicules électriques en France d’ici à 2030. Sans oublier, qu’à partir de 2035, l’Union européenne prévoit l’interdiction de la vente des voitures thermiques.

Le groupe Imerys prévoit d’utiliser des techniques d’exploitation minière souterraines, pour restreindre l’impact du projet Emili. Dans l’objectif de créer un projet industriel responsable, il sera  mené en concertation avec toutes les parties prenantes.